Les cookies est un petit fichier texte installé votre ordinateur par le site, et qui permet de vous reconnaitre à votre prochaine visite.

Le site du concasseur

show01Cette partie du site traite du lieu d'implantation géographique du concasseur, de son historique, des défenses de plage et de celles propres au camp, etc.

Lire la suite...

Documentation

show96Les archives et tout les fichiers téléchargeables, les plans et les profils, courriers et croquis d'époque ainsi que les articles de presse parus sur le sujet.

Lire la suite...

Histoires locales

show22

Extraits de livres ou de documents. Vidéos et articles de presse. Cette section du site regroupe les interviews et les témoins de cette époque.

Lire la suite...

Les voies ferrées

show44Cette section du site traite de l'historique des lignes TODT et des deux voies ferrées du secteur : l'embranchement de Tréguennec et le faisceau de Tréméoc,

Lire la suite...

L'usine à galets des nazis

Le site de Tréguennec dans le Sud-Finistère est réputé pour ses galets. Durant la Seconde Guerre mondiale, les Allemands ne s’y trompent pas et décident la construction d’une usine de concassage derrière le cordon dunaire de la baie d’Audierne, long de 10 km allant de la pointe de La Torche à Penhors, au lieu-dit Prat ar Hastel. Les nazis y installent en 1942, le camp Todt. Source le Télégramme 23 février 2014

[...] Pour obtenir un bon rendement, l’usine tourne à plein régime, jour et nuit. L’embranchement de Tréguennec supporte un trafic journalier de huit trains, pouvant contenir chacun entre 250 et 300 tonnes de chargement. La vitesse est autorisée à 30 km/h, tandis que la voie étroite, vers Penmarc’h, est, elle, limitée à 20 km/h. Les galets sont chargés dans des wagonnets depuis la plage, puis le convoi chemine le long de la dune. Arrivés à la concasseuse, ils sont vidés manuellement dans un trieur. Les plus petits sont directement rangés dans des wagons en partance pour Pont-l’Abbé. Les gros finissent dans la concasseuse. Certains sont si durs qu’ils font régulièrement casser les machines. Les besoins journaliers en eau - indispensable au fonctionnement de la carrière -, sont estimés à 150 m³. Le pompage s’effectue dans le ruisseau voisin dont le débit est alors de 50 m³/h. Chaque jour, dix wagons de 60 m³ de gravier partent en direction de Quimper, où sont centralisés les matériaux avant d’être utilisés pour les bunkers, mais aussi l’extension de la gare ou le remblai du quai dans le haut de la ville, pour dévier l’Odet.

Lire la suite de l'article

A lire ...

Le site du Likès dispose d'un dossier complet relatif à la vie de l'école sous l'occupation, depuis l'arrivée des Allemands jusqu'au départ de ceux-ci et aux démolitions des bunkers construits sur le site pendant cette période. Ci-dessous un extrait du témoignage du Frère Jean-Louis Kerouanton. Après le départ des Allemands, les frères démolissent eux-mêmes les bunkers du site :
Nous avons démoli, en un mois de vacances, l’immense blockhaus qui était près de la cour Sacré Cœur. Le Frère Flochlay achetait la poudre par 50 kilos, un peu comme
du pain à la boulangerie. Le maître d’œuvre était le Frère Alano, un ancien artilleur, qui s’y connaissait. On faisait sauter le blockhaus étage par étage. L’édifice résistait parce qu’il était construit avec des rails croisés et liés par du ciment. La compagnie des «Chemins de fer» a créé quelques problèmes à l’école parce qu’en dynamitant, des cailloux sont tombés sur le poste d’aiguillage en bas du tunnel. Pour contenir les éclats, on disposait des fagots sur le blockhaus, mais c’était insuffisant. C’était très artisanal et évidemment très dangereux. Tous les jeunes Frères qui étaient là ont participé à la démolition, complètement insouciants du danger parce que nous étions jeunes à l’époque. La base est restée en place. Elle a été comblée.»

Témoignage du Frère Jean-Louis Kerouanton

Pour en savoir plus : http://www.likes.org/DOSSIER-GUERRE-1939-1945

Téléchargement

show5Cette page regroupe les gros fichiers du site, entre quelques Mo et quelques centaines de Mo. Il s'agit de plans complets, de profils en long des voies ferrées etc. 

Voir la page...

Liens web

Liens webForums, blogs sites internet découverts aux fils de la toile, vous trouverez ici de quoi satisfaire votre curiosité, et de quoi laisser votre adresse si vous le désirez.

voir la page...

Contact

show02Contact et info légales sur cette pages. en théorie toutes les personnes ayant participé de près ou de loin à un article reproduit devraient y être. 

Voir la page...